Mobimo

Avec une valeur boursière actuelle de plus de 1.3 milliards de francs, Mobimo est l’une des plus grandes sociétés immobilières en Suisse. Pour apparaître sympathique, Mobimo fait appel à de coûteuses entreprises de marketing qui tentent de vendre une image d’une entreprise proche des intérêts de la population : D’où les procédures participatives de consultation qui doivent soi-disant impliquer la population dans le processus de planification. Or cette société est responsable de projets de réaménagements urbains comme la Prime Tower à Zürich qui est une verrue urbaine bétonnée. En tant que société côté en bourse, Mobimo doit en première ligne faire du profit. Cela signifie la planification d’appartements exclusifs et loués à prix chers dans un emplacement privilégié. En vendant des parcelles de terrain à Mobimo les deux communes de Bienne et Nidau s’engagent à prendre en charge les coûts des travaux archéologiques et l’élimination des déchets contaminés lors de la phase de réalisation du projet. Du prix de vente de 110 millions de francs, il ne restera rien ou presque, pour les des municipalités. De leur négligeable profit, il faudra encore soustraire les coûts des classes d’école supplémentaires et de diverses infrastructures, qui sont totalement ignorés dans les calculs qui ont été publiés.

Prime Tower by kuhnmi (Flickr, CC BY 2.0)